Les principes de la République Française

Dernière modification : 20.07.2005

Travail préliminaire sur l'intitulé:

Reportez-vous à la méthodologie pour retrouver les règles de ce travail.

Principes: synonymes = Valeurs (elles sont en partie contenues dans la devise nationale ce qui va aider à faire le plan)
République: définition = régime dans lequel le chef de l’Etat n’est pas héréditaire
Ne pas oublier les limites chronologiques: la Ière République date de 1792, et elle se crée en opposition à la monarchie, considérée comme foncièrement antidémocratique. Elle ne s'est pas établie une fois pour toute: de 1792 à la Ve République il y a eu une alternance de monarchies et de Républiques...

Introduction :

Rappel du sujet La république est un régime dans lequel le chef de l’Etat n’est pas héréditaire. C’est un régime qui naît en France par le rejet de la monarchie qui représentait un pouvoir non partagé au profit d’une minorité de la population. C’est pourquoi, depuis 1792, ce régime est associé aux valeurs démocratiques contenues pour la plupart dans la devise nationale. Il s’impose en plusieurs étapes et de façon définitive avec la IIIe République si l’on excepte la parenthèse du régime de Vichy
Problématique Quelles sont les principales valeurs qui avec le temps, sont devenues celles de la République française ?
Annonce du plan Dans cet exposé, nous verrons…

 

http://www.ecole-plus.com/dessin(5)/republique.htm

I Les libertés personnelles.

phrase de transition : c’est la reconnaissance de ces libertés dites aussi « fondamentales » que la France est une démocratie dite « libérale ». Il en découle l’existence de plusieurs partis politiques représentant des opinions différentes de ce que doit être la vie en société : c’est une démocratie « pluraliste »

II Egalité des droits, égalité des chances : la base de la fraternité

phrase de transition: C’est la reconnaissance de cette égalité des chances qui fonde la fraternité entre français puisque ces frais sont financés par l’impôt sur le revenu et donc par une politique de redistribution des revenus.

III Laïcité

 

Conclusion :

Rappel du sujet Nous avons vu ensemble que les principes sur lesquels se fonde la République en France sont issus d’une longue histoire et forment un ensemble originalt
Conclusion des parties En effet, à côté des libertés fondamentales partagées par toutes les démocraties libérales, la France a choisi d’être un Etat laïque, et petit à petit a construit un modèle de démocratie sociale.
Extension Depuis la chute du modèle communiste, et l’évolution libérale
ce modèle de démocratie sociale est remis en question.

Conseils et observations:

On ne vous pardonnerait JAMAIS de ne pas connaître cette leçon, et sur le bout des doigts évidemment

Les questions auxquelles vous devrez savoir répondre:

 

Seules les définitions en violet correspondent directement à cette leçon et sont donc à apprendre

Vocabulaire

Allégorie Représentation sous la forme d’un symbole d’une idée abstraite. Marianne est l’allégorie de la République, le triangle isocèle l’allégorie de l’égalité, la branche d’olivier celle de la paix, etc.
Anticléricalisme Attitude d’hostilité envers l’influence de l’Eglise catholique dans les affaires de l’Etat et sur la législation
Conventions collectives Ensemble des règles concernant les salaires, les temps de repos, les normes de sécurité etc.. qui s’appliquent à une branche professionnelle, et qui ont été négociées entre les syndicats et le patronat
Démocratie libérale et représentative (dite aussi pluraliste) Modèle de démocratie qui considère que les libertés personnelles sont les plus importantes. De la liberté d’expression découle l’existence de plusieurs partis politiques afin que les différentes opinions soient représentées.
Laïcité Doctrine qui consiste à écarter toute influence des Eglises sur le fonctionnement de l’Etat, l’élaboration des lois et les programmes de l’enseignement. La religion devient une préoccupation privée et non publique
Libéral En politique=favorable à l’extension des libertés personnelles. (mais attention, ce mot a une définition différente en économie....)
Libertés personnelles Il s’agit de la liberté de conscience (liberté religieuse) ; de la liberté d’opinion, de la sûreté, de la liberté d’aller et venir, du droit à l’intégrité de la personne physique et du droit au respect de la vie privée. Le respect des ces libertés personnelles est le propre des démocraties dites pour cela «libérales».
Marianne Nom donné sous la Troisième République à l’allégorie de la République française, c’est à dire à la représentation symbolique de la République sous les traits d’une femme
Régime réactionnaire Régime politique qui cherche à revenir à un modèle antérieur plus autoritaire et moins démocratique
République Forme d’organisation des pouvoirs dans laquelle le chef de l’Etat n’est pas héréditaire. En France la République s’est construite par opposition à la monarchie : elle représente la démocratie et l’égalité des droits alors que la monarchie était un système politique qui fonctionnait au profit d’une minorité de privilégiés.
Souveraineté populaire Gouvernement du peuple par le peuple et dans l’intérêt du peuple tout entier et non d’une minorité
Sûreté La sûreté est une liberté individuelle qui dans les démocraties libérales respectant les droits de l’homme permet aux inculpés de bénéficier de la présomption d’innocence jusqu’à la preuve faite de la culpabilité, et de la mise en place rapide d’un jugement impartial respectant des règles de procédures judiciaires. Le respect du droit de sûreté s’oppose aux arrestations arbitraires* et à l’emploi de la torture par les forces de l’ordre
Syndicat Association de travailleurs chargée de défendre des intérêts professionnels.