Droite et Gauche en France

Dernière modification : 20.07.2005
Consultez la fiche de vocabulaire associée

Travail préliminaire sur l'intitulé:

Reportez-vous à la méthodologie pour retrouver les règles de ce travail.

Origine de cette appellation: leur place dans l'hémycycle. Ne pas se lancer dans ce qui distingue l’un de l’autre car cela serait déjà développer : chacun se défini par ses valeurs, qui sont antagonistes et concurrentes
Et = Plan en deux parties (mais il est possible d'en rajouter une troisième sur le débat politique actuel

Introduction :

Rappel du sujet Les opinions politiques en France, depuis que la démocratie a été introduite, c’est à dire depuis la Révolution Française, sont divisées en deux familles politiques adversaires et concurrentes : la Droite et la Gauche, appellations qui viennent de la place qu’occupent leurs députés dans l’hémicycle
Problématique Quelles sont les valeurs politiques qui distinguent la droite et la gauche en France ?
Annonce du plan Nous verrons dans un premier temps quelles sont les valeurs des partis de droite, et dans un deuxième temps quelles sont les valeurs des partis de gauche. (III possible sur les conséquences de l’alternance au pouvoir de ces deux tendances et le débat politique actuel)

 

I Les valeurs et partis de droite

phrase de transition: maintenant que nous avons vu quelles sont les valeurs de la droite et quels partis la représentent, nous allons voir...

II Les valeurs et partis de gauche

III possible sur les conséquences de l’alternance au pouvoir de ces deux tendances

Lorsque la droite est au pouvoir elle mène une politique de "désengagement de l'Etat"

Lorsque la gauche est au pouvoir elle mène une politique de "redistribution des revenus"

 

Conclusion :

Rappel du sujet La vie politique en France reste dominée par deux grands blocs droite/gauche qui alternent au pouvoir depuis 1981
Conclusion des parties Ils s’opposent sur le rôle que doit avoir l’Etat sur la société et la vie économique
Extension Actuellement c’est le libéralisme économique qui s’impose au niveau national comme international

Conseils et observations:

Ce cours figure rarement dans vos manuels et les éléments en sont dispersés dans la présentations de la vie politique sous la IV et Ve République. J'ai donc écumé les manuels de BEP et péché ça et là en surfant sur le web, essentiellement sur les sujets de BEP

Toutefois ne négligez pas cette leçon car vous êtes tous de futurs électeurs...

 

Les questions auxquelles vous devrez savoir répondre:

1) Il faudra reconnaître quelles sont les valeurs de gauche et les valeurs de droite.
2) Quelle est la différence entre un libéral en économie et un libéral en politique ?
3) Appartiennent-ils aux mêmes tendances politiques ?
4) Quelle est la différence entre un socialiste et un communiste ?
5) Quelle est la différence entre un conservateur et un réactionnaire ?
6) Donnez le nom de deux tendances politiques d’extrême gauche
7) Donnez le nom d’un parti politique de gauche
8) Donnez le nom d’un parti politique d’extrême gauche
9) Donnez le nom de deux tendances politiques de droite
10) Donnez le nom d’un parti politique de droite
11) Donnez le nom d’un parti politique d’extrême droite
12) Quelle est la position des partis de droite en ce qui concerne le rôle de l’Etat ?
13) Quelle est la position des partis de gauche en ce qui concerne le rôle de l’Etat ?

Le débat politique actuel :
1) Quels sont les trois thèmes du débat politique actuel en ce qui concerne le domaine économique ?
2) Quels sont les deux thèmes principaux au niveau social ?
3) Quelles sont les trois moyens employés par le gouvernement lorsqu’il veut rendre la société plus égalitaire ?
4) Quelle tendance politique est en faveur de ces mesures ?
5) Quel en est la répercussion négative pour l’économie ?
6) Par quelles mesures l’Etat se « désengage »t-il ?
7) Quelles en sont les répercussions négatives au niveau social ?
8) Quelle tendance politique est en faveur de ces mesures ?
9) Quels sont les avantages et les inconvénients de la nationalisation* ?
10) Quels sont les avantages et les inconvénients de la privatisation* ?

1) Il faudra reconnaître quelles sont les valeurs de gauche et les valeurs de droite.
Droite : libéralisme économique (liberté d’entreprendre) et conservatisme social
Gauche : égalité des chances, progressisme social, libéralisme politique

2) Quelle est la différence entre un libéral en économie et un libéral en politique ?
Un libéral en économie veut la plus grande liberté dans les activités économiques, il est donc hostile à tout ce qui limite cette liberté (existence légale de syndicats, droit de grève, salaire minimum, temps de travail maximum, règles et indemnités de licenciement, cotisations sociales etc.)
Un libéral en politique désire l’extension des libertés personnelles, que ce soit au niveau politique (participation des femmes par exemple) ou dans le domaine de la vie courante (droit au divorce, au PACS, à la contraception et à l’avortement, actuellement revendication au « droit de mourir dans la dignité », c’est à dire à l’euthanasie, etc.)

3) Appartiennent-ils aux mêmes tendances politiques ?
Non : le libéral en politique est un homme de gauche car la droite est conservatrice au niveau moral et suit plus volontiers l’opinion de l’Eglise en ce qui concerne le mariage, le divorce, la contraception et l’avortement. Le libéral en économie est un homme de droite et l’adjectif se réfère alors à la liberté d’entreprendre. Attention, selon le contexte il faudra reconnaître s’il s’agit de « mesures libérales » au niveau économiques ou politiques car c’est rarement précisé.

4) Quelle est la différence entre un socialiste et un communiste ?
Un socialiste veut passer par la voie légale, non violente mais aussi forcément lente, pour améliorer le sort des classes populaires. Il ne remet pas en cause la propriété privée des moyens de production et les inégalités sociales, mais il désire un système d’économie mixte dans lequel l’Etat gère directement les secteurs considérés comme étant des « services publics » (Education, santé, banque, énergie, transports, etc.), et il désire contenir voire réduire les inégalités sociales par une politique de « redistribution des revenus »*.
Les communistes désirent la fin de la domination de la classe bourgeoise par son élimination, c’est à dire par l’élimination de la propriété privée des moyens de productions. Ceci a été réalisé en URSS entre 1917 et 1991 et en Chine depuis 1949. Le communisme est au niveau politique une dictature (seul ce parti est représenté au pouvoir et l’opposition politique est une trahison des intérêts du peuple et est puni comme tel).

5) Quelle est la différence entre un conservateur et un réactionnaire ? Un conservateur veut simplement empêcher tout changement, un réactionnaire veut revenir en arrière pour éliminer des conquêtes démocratiques

6) Donnez le nom de deux tendances politiques d’extrême gauche (ne confondez pas le mot « tendance » avec le mot « parti »)
Le communisme et l’anarchisme sont deux tendances d’extrême gauche

7) Donnez le nom d’un parti politique de gauche
Le parti socialiste est un parti politique de gauche, qui s’est à l’origine appelé la SFIO (Section Française de l’Intenationale* Ouvrière), ainsi que le PRG (Parti Radical de Gauche), petit parti aujourd’hui, mais qui a été majoritaire sous la IIIe République et qui a été à l’origine des grandes lois républicaines des années 1880

8) Donnez le nom d’un parti politique d’extrême gauche
La LCR, (Ligue Communiste Révolutionnaire) ou LO (Lutte Ouvrière), ainsi que le PC (Parti Communiste) sont des partis d’extrême gauche. http://francepolitique.free.fr/FPartis.htm

9) Donnez le nom de deux tendances politiques de droite
Le libéralisme et le conservatisme social sont deux tendances politiques d’extrême gauche

10) Donnez le nom d’un parti politique de droite
L’UMP, Union pour un Mouvement Populaire, est un parti de droite

11) Donnez le nom d’un parti politique d’extrême droite
Le FN (Front National) et le MNR (Mouvement National Républicain de Bruno Megret) sont deux partis d’extrême droite
http://francepolitique.free.fr/FPartis.htm

12) Quelle est la position des partis de droite en ce qui concerne le rôle de l’Etat ?
La droite est libérale : dans ce contexte il s’agit de réduire au minimum le rôle de l’Etat et de libérer les entreprises des contraintes de la législation du travail (salaire minimum etc.)

13) Quelle est la position des partis de gauche en ce qui concerne le rôle de l’Etat ?
La gauche désire une large intervention de l’Etat dans l’économie afin d’améliorer les conditions de travail et les conditions de vie des classes populaires

Le débat politique actuel :
14) Quels sont les trois thèmes du débat politique actuel en ce qui concerne le domaine économique ?
En apparence, les thèmes sont essentiellement d’ordre économique : sortir de la crise, réduire le chômage, en cas de reprise, mieux répartir les fruits de la croissance entre profits des entreprises et des actionnaires et salaires

15) Quels sont les deux thèmes principaux au niveau social ?
Il s’agit de multiplier les mesures d’insertion professionnelle, lutter contre l’exclusion des plus démunis.

16) Quelles sont les moyens employés par le gouvernement lorsqu’il veut rendre la société plus égalitaire ?
Il augmente le salaire minimum, la protection sociale (comme par exemple l’accès aux soins) et les allocations versées aux plus démunis (les « minima sociaux ») en augmentant les impôts sur le revenu et les charges salariales. D’où le terme « redistribution » des revenus appliqué à cette politique.

17) Quelle tendance politique est en faveur de ces mesures ?
C’est la gauche car il s’agit d’une politique visant à réduire les inégalités sociales dans un but démocratique d’égalité des chances. La gauche privilégie le principe d’égalité au détriment de la liberté d’entreprendre.

18) Quel en est la répercussion négative pour l’économie ?
L’augmentation des charges salariales rend les entreprises moins compétitives : elle peuvent faire faillite ou choisir de se délocaliser vers des pays à faibles salaires et sans protection sociale pour conserver leur marge de bénéfices, ce qui augmente le chômage

19) Par quelles mesures l’Etat se « désengage »t-il ?
Il réduit les dépenses publiques (Education, Santé, Culture etc.), il réduit ou supprime des allocations (minima sociaux), il privatise des entreprises publiques (de télécommunication, d’assurances, de banques, d’énergie, de transport etc.)

20) Quelles en sont les répercussions négatives au niveau social ?
Le coût de ces services augmente pour les particuliers, les catégories les moins favorisées y ont accès plus difficilement. Les inégalités sociales augmentent (les riches deviennent plus riches, les pauvres plus pauvres, ceci depuis les années 1980, et qui se vérifie au niveau international (Entre « Nord » et « Sud », entre pays à l’intérieur de ces zones, entre classes sociales). La baisse des minima sociaux fait basculer certaines catégories dans la pauvreté

21) Quelle tendance politique est en faveur de ces mesures ?
Il s’agit de la droite qui privilégie la liberté d’entreprendre plutôt que l’égalité

22) Quels sont les avantages et les inconvénients de la nationalisation* ?
Avantages : l’Etat peut contrôler un secteur de l’économie, il peut décider d’y investir dans un but de compétitivité international en gérant l’entreprise à perte dans le court terme pour en récolter les bénéfices dans le long terme, ce que ne peut faire une entreprise privée qui a des moyens financiers plus limités et qui doit contenter des actionnaires en versant des dividendes tous les ans. Il peut se servir de ces grandes entreprises comme d’un laboratoire pour essayer des réformes sociales (c’est ce qui a été fait dans les années 1980 en ce qui concerne la réduction du temps de travail)
Inconvénients : Ces entreprises ne sont pas dans l’obligation absolues d’être immédiatement performantes : cela peut coûter cher aux contribuables lorsqu’il s’agit de renflouer les caisses après des erreurs de stratégies…

23) Quels sont les avantages et les inconvénients de la privatisation* ?
Avantages : l’argent venu de la vente sur le marché de grandes entreprises peut servir à désendetter l’Etat, et peut obliger ces entreprises à se débarrasser de tout ce qui n’est plus rentable et donc les rendre compétitives
Inconvénients : pour les consommateurs il peut y avoir des coûts plus élevés