Les déséquilibres du territoire français

Dernière modification : 09.07.2005

Travail préliminaire sur l'intitulé:

Reportez-vous à la méthodologie pour retrouver les règles de ce travail.

Les = il y en a plusieurs
déséquilibres = Manque d’équilibre, manque d’harmonie.
A quel niveau ? = répartition des hommes et des activités
Territoire fçs = synonymes : Espace national, en France

Introduction :

Rappel du sujet L’observation de cartes de la répartition des hommes et des activités en France fait apparaître un manque d’équilibre entre les différentes régions
Problématique Quelles sont les caractéristiques de la répartition des hommes et des activités sur le territoire français ainsi que leurs conséquences ?
Annonce du plan Nous verrons dans un premier temps le déséquilibre dans la répartition de la population, puis dans un deuxième temps celui concernant la répartition des activités économiques

 

I Le déséquilibre dans la répartition de la population

Description des régions de fortes concentrations : 90% pop vivent sur 10% du territoire

  • Région parisienne : origine = ancienneté de la centralisation* politique (voir importance du cercle sur la carte)
  • Nord et Est : origine = révolutions industrielles* XIXe et XXe siècle
  • Région lyonnaise = idem
  • Le long des gds fleuves (axes de communication privilégiés)
  • Sud = littoral attractif

Description des régions de faibles concentrations

  • Des Ardennes aux Pyrénées en passant par le Massif Central (la «diagonale du vide» cerclée en bleu sur la carte ci-jointe)
  • Zones de massifs anciens ou récents: Intérieur de la Bretagne, Alpes, Pyrennées= terres pauvres aux faibles capacités agricoles + le relief

Evolution :

Poursuite de la croissance démographique de la région parisienne + métropolisation* (sur la carte voir l’évolution des métropoles régionales)

référence de la carte: perso.wanadoo.fr/.../ pop_france_2003.htm

Conséquences : = négatives


II Le déséquilibre dans la répartition des activités économiques entre l’Est et l’Ouest

Description des secteurs à l’Est de la ligne Le Havre-Marseille :

  • secteur secondaire* : 70 % de la production de la richesse nationale = Paris (1e région indus de F) + Lyon + Nord et Est, ms pbs de reconversion* + Sud attractif pr nouvelles indus de pointe (héliotropisme*)
  • secteur tertiaire* : le tertiaire directionnel* est encore concentré sur la région parisienne

Description des secteurs à l’ouest de la ligne Le Havre-Marseille

  • secteur primaire* davantage représenté (dynamique, rappel : F gd pays exportateur de pdts agri)
  • secteur secondaire moins représenté ms indus + récentes et donc + dynamiques. Région plus éloignée du cœur économique de l’UE = désavantage

Evolution :


Conséquence :

 

Conclusion :

Rappel du sujet

Ne dites pas « pour conclure », c’est le rappel du sujet qui fait comprendre à votre auditeur que vous commencez la conclusion:

Nous avons vu que la France souffre de déséquilibres dans la répartition des hommes et des activités sur son territoire.

Conclusion des parties

Le poids de la région parisienne au niveau démographique est particulièrement impressionnant et se renforce
Au niveau des activités, les oppositions traditionnelles entre Paris et Province, et celle entre Ouest agricole et Nord et Est industriel sont toujours d’actualité.

Extension C’est pourquoi, l’Etat, conscient de ces déséquilibres a voulu intervenir pour les corriger ou les atténuer en menant une politique active d’aménagement du territoire

Conseils et observations:

Cette leçon sert à lancer celle sur l'aménagement du territoire, chapitre incontournable dans vos révisions, car dans l'évolution économiquement libérale actuelle de désengagement de l'Etat, les actions d'aménagement du territoire se feront de plus en plus avec vos impôts locaux...

Les questions auxquelles vous devrez savoir répondre:

1) Quels sont les deux déséquilibres majeurs du territoire français ?
2) Quel est le nom des régions de fortes densités ? Quelles raisons expliquent ces fortes densités ?
3) Même chose pour les régions de faibles densités
4) Donnez des chiffres illustrant la concentration de la population dans la région parisienne
5) Qu’est-ce que la métropolisation ? Comment évolue-t-elle et quelles en peuvent être les conséquences négatives ?
6) Quelles sont les caractéristiques des secteurs de l’économie à l’est de la ligne « le Havre / Marseille » ? Et à l’ouest ?
7) Donnez des exemples de la concentration des activités du tertiaire « décisionnel » à Paris.
8) Citez le nom des plus grandes régions industrielles
9) Quels sont les problèmes de l’industrie à l’est de cette ligne et pourquoi ?
10) Citez quelques conséquences négatives des déséquilibres dont souffre le territoire français

 

CORRIGE

1)Quels sont les deux déséquilibres majeurs du territoire français ?La France souffre d’un déséquilibre dans la répartition des hommes sur le territoire et d’un déséquilibre dans la répartition des activités économiques

2) Quel est le nom des régions de fortes densités ? Quelles raisons expliquent ces fortes densités ?
Il s’agit de la région parisienne (pour des raisons historiques car Paris est la capitale de la France depuis le Moyen Age, et c’est à Paris que sont centralisées toutes les activités de commandement.
Il s’agit ensuite du sud de la France (les littoraux ont toujours attiré les hommes, de plus le climat est agréable), puis des rives des grands fleuves comme la région de Nantes, la Seine du Havre à Paris et la région de Lyon (les grands fleuves ont été pendant des siècles les voies de transport de marchandises les plus pratiques).
Les régions du Nord-Pas de Calais, de la Lorraine et de la région lyonnaise doivent leurs fortes densités à l’exploitation des mines de charbon ou de minerai de fer, ces deux minerais étant ensuite utilisés sur place pour la métallurgie ou pour faire fonctionner des métiers à tisser (à la vapeur, au début de la Révolution Industrielle).
Les grandes métropoles régionales continuent à attirer la population venant des villages et des petites villes.

3) Même chose pour les régions de faibles densités Il s’agit de l’Auvergne ( relief du Massif Central + terres pauvres) ; de l’intérieur de la Bretagne ( relief du Massif Armoricain, terres pauvres ), de l’Aquitaine ( terres pauvres des Landes, autrefois marécageuses et donc infestées de malaria et aujourd’hui transformées en forêt de pins exploitée autrefois pour la résine ), et de la Champagne dont une partie des terres est pauvre ( Champagne dite « pouilleuse »). Les régions montagneuses sont elles aussi peu peuplées. Toutes ces régions ont en commun leur difficile exploitation agricole (terres pauvres ou trop en pente)

4) Donnez des chiffres illustrant la concentration de la population dans la région parisienne 20% de la population française vit en Ile de France et cette région continue d’attirer la population (elle offre des possibilités de trouver un emploi supérieures à la province).

5) Qu’est-ce que la métropolisation ? Comment évolue-t-elle et quelles en peuvent être les conséquences négatives ?C’est la concentration des hommes et des activités dans les plus grandes agglomérations. C’est un phénomène qui se poursuit car il est toujours plus facile de trouver un emploi dans une grande ville. La métropolisation, en vidant les espaces ruraux leur fait courir le risque de la désertification.

6) Quelles sont les caractéristiques des secteurs de l’économie à l’est de la ligne « le Havre / Marseille » ? A l’est de cette ligne les activités industrielles sont davantage représentées, mais ce sont en majorité des secteurs anciens (« traditionnels », c’est à dire hérités de la première et seconde Révolution Industrielle *) et ces secteurs sont en crise. La région parisienne, première région industrielle de France, et la région lyonnaise, autre grande région industrielle, sont situées à l’est de cette ligne.
Et à l’ouest ?A l’ouest de cette ligne les activités agricoles sont davantage représentées, mais attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’industrie : celle-ci est diffuse et est dynamique

7) Donnez des exemples de la concentration des activités du tertiaire « décisionnel » à Paris. Paris regroupe les activités du tertiaire « directionnel », c’est à dire tout ce qui concerne le commandement à un haut niveau et toutes les spécialités (ex : la majorité des « Grandes Ecoles d’ingénieurs » sont à Paris, ainsi que la moitié des emplois dans la recherche et la presque totalité des sièges sociaux des grandes entreprises. )

8) Citez le nom des plus grandes régions industrielles. Il s’agit du Nord de la France, de l’Est avec l’Alsace et la Lorraine autrefois spécialisée dans la métallurgie, de la région lyonnaise et de la région parisienne.

9) Quels sont les problèmes de l’industrie à l’est de cette ligne et pourquoi ?.L’industrie y est souvent en crise lorsqu’il s’agit d’activités traditionnelles comme la métallurgie et le textile. Ceci est dû au fait que ce sont des produits fabriqués à un moindre coût dans les pays du « Sud », appellation actuelle des pays sous-développés

10) Citez quelques conséquences négatives de ces déséquilibres. La prédominance de la région parisienne provoque une inégalité des chances sur le territoire car il est plus facile d’y choisir sa formation professionnelle et d’y trouver un emploi. Elle génère aussi une utilisation peu rationnelle des transports lorsqu’il s’agit de relier entre elles deux villes de province car les premiers réseaux de transports reliaient d’abord ces grandes villes avec Paris avant de les relier entre elles. La poursuite de la métropolisation pose aussi le problème du maintien de certains services dans les campagnes, qui sont donc menacées de désertification.